L’EQUIPE

Emmanuelle Marquis

EmmanuelleMarquis_CarreblancsurfondbleuAprès un Bac et des études d’Arts Plastiques à Strasbourg, une Licence de Lettres Modernes, des études de théâtre à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la Ville de Paris, des stages de clown, elle partage sa vie professionnelle entre tous ces arts.

Comédienne pour des créations (Brita Baumann de Gaétan Peau au Théâtre 13 à Paris – mise en scène Quentin Defalt, Une très belle soirée d’après Les fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes au Théâtre du Renard à Paris – mise en scène Jean Claude Cotillard),

des textes étrangers (Oleanna de David Mamet au Théâtre du Lucernaire à Paris – mise en scène Patrick Roldez, AY Carmela de J. S. Sinisterra et Stimulant, amer et nécessaire de Ernesto Caballero aux Festivals d’Automne à Madrid et à Miami – mises en scène Luis Jimenez),

des textes classiques (Le Misanthrope de Molière au Théâtre 13 à Paris, Festivals de Sarlat et Bonaguil -mise en scène Christophe Lidon)…

Elle fonde en 2010 avec Sophie Stalport la Compagnie Carré blanc sur fond bleu (théâtre et arts visuels) pour laquelle elle écrit, conçoit les scénographies, et interprète les spectacles (La p’tite toile, Le petit pinceau de Klee) et joue plus particulièrement dans les musées (Ma petite histoire de l’art pour le Musée d’Orsay, Dis-moi tes secrets pour le Musée Richard Anacréon de Granville, L’Ephémère Madame M. pour le Musée des Beaux Arts de Rennes, Mon ancêtre Vercingétorix pour les Musées Roger Quilliot et Bargoin de Clermont-Ferrand).

Parallèlement elle intervient en tant que plasticienne et crée des scénographies, meubles et installations pour des musées (Exposition Lever de rideau sur Noël Santon au Musée de Saint Jean d’Angély où elle conçoit et interprète également le personnage de Noël Santon dans les vidéos de l’exposition, Petites mélodies conjugales pour le site en scène 2014).

Elle participe à divers projets artistiques transversaux et intervient aussi en clown, théâtre et arts visuels dans les RAM, crèches, centres de loisirs, écoles et collèges sur des projets personnalisés (Jeux et petites performances théâtre et arts visuels pour la compagnie Carré blanc sur fond bleu : Embarquement immédiat avec Arty, PCMR au Musée de Saint Jean d’Angély, Un pied au musée, Les portes du temps, Quand les oeuvres prennent vie au Musée des Beaux Arts de La Rochelle, Dans l’atelier de Chagall et ses amis avec les 3 cycles de l’école de Marsais…)

Elle travaille à une installation sur la mémoire et les ancêtres.

A lire : Zoom sur Emmanuelle Marquis, La transversalité des arts (article paru dans Cult. août/septembre 2017)

Sophie Stalport

SophieStalport_Carreblancsurfondbleu

Titulaire d’une Maîtrise « Lettres et Civilisation Espagnoles » elle s’est formée au théâtre à l’Estudi Nancy Tuñon à Barcelone puis en France au Studio d’Asnières-sur-Seine (Cie J. L. Martin Barbaz).

Elle a joué au théâtre des textes contemporains (Les Culs de Plomb de Hugo Paviot – mise en scène de l’auteur, Procès de Bobigny, 40 ans de liberté – adaptation et mise en scène Mylène Bonnet, Sarah Great de Marc Fabien Bonnard – mise en scène Mathieu Loiseau, Urgences ! Etat des lieux avant le chaos de Serge Adam – mise en scène Marie Pagès), des textes classiques (L’Echange de Paul Claudel, Les Vagues de Virginia Woolf, Le Triomphe de l’amour de Marivaux – mises en scène Hervé Van der Meulen, Le Chien du Jardinier de Lope de Vega – mise en scène Jean-Marc Hoolbecq, L’azote, Le grand vizir, Le défunt de René de Obaldia – mise en scène Isabelle Génot), des spectacles Jeune Public (Comment devient-on Chamoune? de Charlotte Escamez – mise en scène William Mesguish, Vol Mystérieux au Pays des Jouets de et mis en scène par Isabelle Génot)… Ainsi que seule en scène (Julie Lamouette, un one-woman show de Jean-Marc Willaroza).

Ayant reçu une formation de chant (mezzo) et de danse, elle a participé à plusieurs cabarets (Cabaret Léo Ferré, Chansons de bêtes – directions musicales Jean-Pierre Gesbert et mises en scène Jean-Louis Martin Barbaz, J’ai dix ans – mise en scène Patrick Paroux, La Diva de l’Empire (Cabaret-revue 1900) – mise en scène Hervé Van der Meulen), et à la création de l’Opéra-bouffe Le château à Toto de Jacques Offenbach en tant que choriste.

Elle a écrit et produit Barbara, Paroles d’une louve où elle interprète textes et chansons du répertoire de Barbara ainsi que B+B=A, spectacle de chanson française autour de Barbara et de Jacques Brel (mise en scène Marylin Alasset).

Elle a créé en 2010 avec Emmanuelle Marquis la Compagnie Carré blanc sur fond bleu (théâtre et arts visuels) pour laquelle elle intervient en tant que comédienne (La p’tite toile, Le petit pinceau de Klee) et metteur en scène et directrice d’acteur pour les spectacles itinérants dans les musées (Ma petite histoire de l’art pour le Musée d’Orsay, Dis-moi tes secrets pour le Musée Richard Anacréon de Granville, L’Ephémère Madame M. pour le Musée des Beaux Arts de Rennes, Mon ancêtre Vercingétorix pour les Musées Roger Quilliot et Bargoin de Clermont-Ferrand).

Visitez le site de Sophie: www.sophiestalport.fr

Fréderic Sarezza

SarezzaAprès une formation au Conservatoire National des arts du Cirque du Mime, une formation classique dessin/peinture, des études de danse contemporaine, une formation et cycles de performances (danseur improvisateur), des sessions d’entraînement de danse Butoh et de théâtre rituel québécois, Frédéric Sarezza, artiste pluridisciplinaire, invente de multiples pistes de travail et de création.

Il fut co-fondateur de la compagnie « Tournemine » en 1984 et a créé en 2005 la compagnie « Les Journaliers » avec Laure Thomas : des spectacles « tout terrain»  de Théâtre Gestuel Masqué. Deux compagnies implantées et soutenues par la Région Poitou-Charentes.

Danseur et comédien pour différentes compagnies, il interprète au cirque les intermèdes gestuels et masqués pour la « Tournée Charivari » du Cirque Médrano. Il est aussi garçon de piste et « faire-valoir » du clown au Cirque de Paris.

Il « met en piste » des spectacles pour la compagnie « Les Marchepieds » et pour le Cirque Némo.

Par ailleurs il est aussi plasticien. Il signe des créations de masques pour différentes compagnie ou artistes, des scénographies urbaines, et des scénographies« en milieu naturel » pour les performances de la compagnie « Tournemine ».

Il transmet ses savoirs en participant à plusieurs programmes d’insertion, de formation et de développement personnel par le biais de l’Education Artistique.

Il intervient également en conseil, soutien et compagnonnage autour des thèmes du masque (fabrication, jeu), de la scénographie et du théâtre gestuel.

Il rejoint la compagnie Carré blanc sur fond bleu en 2015 avec le spectacle Matisse ou la danse du lion où il intervient en tant que chorégraphe. En 2016, il poursuit sa route avec la compagnie en tant que metteur en scène, chorégraphe et co-auteur de D’un Picasso l’autre.